Louer un Riad à Marrakech, dans un pays reconnu positivement pour son accueil

Se rendre au Maroc est une option qui intéresse beaucoup de touristes à travers le monde. Les gens prennent plaisir à visiter les terres marocaines parce que l’on y retrouve à la fois la tradition pure transmise par les ancêtres, mais aussi parce qu’à cette tradition, les Marocains ont su allier les avancées technologiques qui assurent le confort aux visiteurs. De nombreuses activités sont à la disposition des touristes qui optent pour le logement dans un Riad à Marrakech. D’ailleurs, vous pouvez avoir un aperçu de tous ces services en visitant le site Riadcroixberbereluxe , vous ne serez pas déçus du voyage. Aller au Maroc c’est aussi découvrir l’artisanat local, la gastronomie marocaine
riche en mélanges de sucrés et de salés, les tenues traditionnelles qui vous donneront l’impression d’être un prince ou une princesse. Le Maroc est un pays plein de possibilités.

6cc5928aadd9148e64d579e73d4331

Le Riad de Marrakech au cœur d’un pays chaleureux

Le Maroc a été reconnu comme l’un des trois pays, les plus accueillants au monde dans le secteur du tourisme. Plus précisément, le Maroc occupe la troisième place dans ce classement pour le compte de l’année 2014. Durant cette étude, le Maroc a été évalué en comparaison avec 139 autres pays. L’objectif étant de déterminer si les différents pays évalués étaient capables de recevoir des touristes de la meilleure manière, malgré la diversité culturelle de ces derniers. Est-ce qu’un Français aussi bien qu’un Américain quand il arrive dans les Riad de la médina à Marrakech ? Pour trouver la réponse, WEF, l’organisme en charge de cette étude a demandé aux habitants des différents pays comment étaient reçus les touristes sur leur territoire.

b95af6d0062b899836836ee9af48a6

Le Maroc a obtenu la mention « très bien » pour se retrouver en troisième position. Le premier du classement était l’Islande et le deuxième était la Nouvelle-Zélande. Pour l’année 2014 en cours, le Maroc ambitionne de recevoir environ 11 millions de touristes, que ce soit dans le Riad à Marrakech ou dans les autres infrastructures hôtelières, en tout 3 millions de touristes de plus que l’année 2010. Ce qui est paradoxal est que les autres pays du Maghreb comme l’Égypte et la Tunisie ont fortement baissé leurs prix, mais n’atteignent pourtant pas un tel niveau de fréquentation. Depuis 2013, le Maroc a dépassé l’Égypte et menace déjà de se retrouver premier en Afrique à la place de l’Afrique du Sud.

Le BSR, condition primordiale pour la conduite du quad à Marrakech et en France

quad-maroc

Parmi les conditions à remplir avant de pouvoir conduire un quad à Marrakech ou en Europe, il faut s’assurer premièrement que le véhicule soit homologué, tout comme les équipements que le pilote ou conducteur utilise et que le véhicule soit correctement assuré. Selon les situations et les conducteurs, il est aussi demandé au conducteur de posséder un Brevet de Sécurité Routière (BSR) ou un permis AM. L’on parle du BSR mais qu’est-ce que c’est réellement ?

Les particularités du Brevet de Sécurité Routière, BSR

Le BSR est un examen qui comporte deux parties principales : une partie théorique et une partie pratique. Pour pouvoir être admis à la partie pratique du BSR, il faut que le candidat ait au minimum 14 ans, selon l’article R211-2 du code routier. Le candidat doit aussi être titulaire de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière (ASSR) niveau 1, l’ASSR niveau 2 ou l’Attestation de Sécurité Routière (ASR). La partie pratique du BSR comporte une formation qui s’étend au moins sur 5 heures en circulation, chacune des heures étant séparée d’une heure minimum. La formation au BSR se déroule dans une moto-école. La formation n’est pas gratuite et son coût peut varier grandement d’une moto-école à une autre. À la fin de la formation, il n’y a pas un examen en particulier, le candidat est juste obligé de suivre la formation pour obtenir son brevet. La formation doit être dispensée par un organisme agréé, la liste de ces derniers est disponible dans la préfecture du département. Les formateurs au BSR sont généralement titulaires, soit du BEPECASER (Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière) mention deux roues, soit du BEES (Brevet d’État d’Éducateur Sportif) option moto qualification routière.

Lors de sa formation au BSR, le futur conducteur de quad à Marrakech ou en Europe doit atteindre trois objectifs principaux : le premier étant de pouvoir choisir sa position sur la chaussée, franchir une intersection ou changer de direction. Le deuxième objectif est de circuler dans des conditions normales et le troisième est de pouvoir faire face à des situations particulières. Au bout des 5 heures de formation, pour signifier que le candidat dispose de son BSR, le formateur appose le cachet de son établissement, la date et sa signature au dos de l’ASSR. Une fois titulaire de ce cachet derrière son ASSR, le candidat peut désormais conduire un quad sur la voie publique. Le BSR est obligatoire dans les Départements d’Outre-mer (DOM) mais il ne l’est pas dans les territoires d’Outre-mer (TOM). Posséder un ASSR1, un ASSR2 ou un ASR ne dispense pas de se former au BSR.

Page Navigation